battle of final fantasy

le site où les final fantasy cohabitent en creant une nouvelle histoire. incarnez un perssonage de ff ou non et evoluez dans le monde de ce jeu.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Terres brûlées

Aller en bas 
AuteurMessage
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Terres brûlées   Dim 26 Nov - 2:45

Motivée par mon frère, j'ai enfin accepté de vous faire part de l'histoire que j'ai inventée. Je n'ai encore rien écrit sur Word sauf le prologue donc vous aurez sûrement des intervalles assez longs entre les différents chapitres.



Terres brûlées
Prologue :


Une ville en cendres, les restes de maisons qui tombent brûlées par les attaques ennemies. La seule source de vie restante dans ces ruines est une jeune femme possédant un peu moins d'une vingtaine d'années avec une épée blanche comme la neige dans la main gauche. Sa main droite est levée vers le ciel et un voile noir est autour d'elle.

La terre tremble violemment et toute une armée d'hommes et de créatures fonce sur les restes de la ville dans le seul but de détruire cette femme en larmes.

Des météores, des séismes et des explosions diminuent le nombre d'assaillants. Ce nombre diminue si vite qu'il ne reste plus qu'un chevalier face à la sorcière. Le chevalier saute de son cheval et tire son épée, un combat épique est sur le point de se dérouler entre le roi d'une très grande ville et une fille inconnue de tous possédant des pouvoirs surpuissants de sorcellerie.

Comment une telle situation a-t-elle pu arriver ? Pour le savoir, il faut retourner quelques mois plus tôt, lors d'une nuit pluvieuse du mois de décembre. Presque tout le monde dormait mais un homme était en train de courir vers le château de la ville, une lettre à la main. Trempé, essoufflé et éreinté, il arriva devant le roi en disant :

- Message urgent en provenance du château d'Angora.

Le roi lut la lettre rapidement et dit à cet homme :

- Merci d'avoir fait si vite, prévenez tout le monde dans le château puis allez dans la ville pour annoncer aux habitants qu'un état d'alerte est donné, tout le monde va suivre un entraînement intensif pour pouvoir défendre la ville, les hommes comme les femmes ainsi que les enfants. Lorsque l'ennemi attaquera, nous seront en infériorité numérique d'un rapport de mille. Il faut des guerriers le plus rapidement possible.

- A vos ordres votre majesté !

Le messager repartit en sens inverse au pas de course afin de mettre la ville en état d'alerte en plein milieu de la nuit. La nuit s'annonçait longue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edea
votre admin sorcière preferée
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 32
Localisation : BGU
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Dim 26 Nov - 3:19

Oh une bonne vielle histoire de guerre et de magie!Je les adore tant!!!!Vivement la suite!En tout c'est toujours très bien ecrit!Bien mieux que moi!

_________________

Edea Kramer
Sorcière
HP:135/135,MP:144/150
Niveau :4 exp:3000
Gils:100
Limite :Ice Strike
Chimère:Acarnan:niveau2,HP:550/550,M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffrpg.easyforumpro.com/index.forum
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Dim 26 Nov - 5:20

Merci, voilà le début du premier chapitre :

Chapitre 1 : Alerte rouge !


Un homme courut jusqu'à une maison et frappa à la porte, beaucoup d'autres personne en provenance du château faisait de même à d'autres portes. Une porte s'ouvrit faisant apparaître une autre personne qui demanda :

- Que se passe-t-il ?
- La ville est en alerte, il faut que tout le monde se réunisse au sous sol du château où le roi vous annoncera ce qu'il se passe dès maintenant.

Le messager se retourna en précisant :

- Tout le monde doit venir, y compris votre femme et vos enfants.

Le messager partit et l'homme referma sa porte avant de retourner dans sa chambre pour réveiller sa femme. Il lui répéta ce qu'avait dit le messager du roi et sa femme lui dit ensuite :

- Ca a l'air d'être grave, c'est la première fois que le roi nous fait venir de nuit. Je vais réveiller Miyu.

Elle mit rapidement une tenue pour sortir et alla dans une autre chambre, elle se pencha sur le lit et dit doucement en mettant sa main sur son épaule :

- Chérie, réveille toi, il faut qu'on aille au château.
- Maintenant ? Répondit-elle. Pourquoi ?
- Je l'ignore encore, le roi veut nous communiquer une information. Prépare toi, on part dans cinq minutes.

Elle sortit de la chambre, Miyu enleva sa couverture et se leva du lit. Elle ouvrit ses volets afin de voir la ville : toutes les lumières étaient allumées et beaucoup de monde était dehors en train de courir. Elle se retourna et s'habilla le plus vite possible avec un pantalon noir, un tee-shirt blanc et un pull noir avant de mettre encore un manteau par-dessus de couleur beige. Elle alla dans la chambre voisine pour s'assurer que son petit frère était bien réveillé, il n'était plus dans sa chambre alors elle lui ouvrit ses volets. Son frère, nommé Gaël, avait quatre ans de moins qu'elle et elle en avait presque dix sept : née au mois de février, son anniversaire sera dans trois mois.

La mère de Miyu, Sylvia, l'appela pour partir. Miyu alla dans la salle et vit que ses parents et son frère étaient tous prêts à partir, ils n'attendaient plus qu'elle comme lui fit remarquer son père, Arthur. Miyu mit alors rapidement ses chaussures puis annonça :

- On peut partir, je suis prête maintenant.

Arthur ouvrit la porte et alla dehors où il faisait très froid, tout le monde suivit et Sylvia ferma la porte de la maison à clé. La famille Lagora prit alors la direction du château où ils arrivèrent après dix minutes de marche. Les gardes s'écartèrent pour les laisser passer et ils allèrent ensuite dans les sous sols où toute la ville se réunissait, c'était la première fois que Miyu et Gaël allaient dans le sous sol du château et ils furent ébahis par la taille qu'il faisait : il devait être aussi grand que la moitié de la ville. Le roi était surélevé au centre de la pièce et attendait que tout le monde soit arrivé pour commencer son discours. Tous les villageois étaient somnolents, voire encore endormis pour certains, cependant d'autres étaient en pleine forme et sautaient dans tous les sens.

Après une attente d'environ une heure, les portes du sous sol se fermèrent et le même homme qui était venu frapper à la porte de la maison de Miyu, le même qui avait annoncé au roi un message urgent, s'approcha du roi et lui murmura quelque chose. Le roi se leva alors et réclama le silence, la salle devint alors très silencieuse et le roi dit, haut et fort :

- Je suis désolé de vous avoir tiré de votre sommeil, mais un état d'urgence a été annoncé car la ville d'Arachné vient de lancer un avis de guerre sur notre territoire. Nous ne sommes pas la seule ville à être en alerte, Angora, la ville voisine l'est également et, à l'aube, Volyrte le sera également. Je n'ai pas attendu l'aube pour vous faire venir ici car Arachné est déjà en marche vers nous et ils devront arriver sur nos terres le mois prochain sans prendre en compte les arrêts qu'ils feront et les batailles qu'ils livreront dans d'autres ville avant la notre. Je voulais donc vous avertir que tous les jours du lundi au samedi, vous vous exercerez afin de devenir des guerriers capables de sauver la ville. Tout le monde sans exception se battra, que se soit des hommes, des femmes ou des enfants. Sinon, tout le monde mourra car l'adversaire est actuellement mille fois plus nombreux que nous. Un programme d'entraînement ainsi qu'une salle sera mis à disposition pour vous entraîner ; un maître d'apprentissage vous guidera pour vous aider et vous fournira des armes correspondant à votre force. Lorsque vous sortirez, vous recevrez une lettre par famille vous désignant dans quelle salle vous vous entraînerez et avec quel maître cela se fera. Bonne chance à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edea
votre admin sorcière preferée
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 32
Localisation : BGU
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Dim 26 Nov - 6:08

Ca comence bien une bonne bataille comme je l'ai aime!Je sens que je vais me regaler moi!

_________________

Edea Kramer
Sorcière
HP:135/135,MP:144/150
Niveau :4 exp:3000
Gils:100
Limite :Ice Strike
Chimère:Acarnan:niveau2,HP:550/550,M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffrpg.easyforumpro.com/index.forum
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Lun 27 Nov - 1:27

La bataille n'aura pas lieu tout de suite, pour le moment c'est l'entraînement.

Je mets l'image que j'ai utilisée pour faire Miyu :



Et la fin du chapitre 1 :



La sortie s'effectuait famille par famille, il fallait que Miyu et sa famille attende son leur tour pour pouvoir retourner chez eux. Au passage de la porte du sous sol, un garde tendit une lettre à Arthur en disant :

- Demain à dix heures, soyez prêts.

Le père de famille ne dit rien et ouvrit la lettre sur le chemin du retour, il la lut dans sa tête et l'enroula sans rien dire. A la maison, il dit à sa famille :

- Cette lettre explique que demain, on devra aller s'entraîner dans la chambre 17 du château à partir de dix heures, il y a d'inscrit que nous seront avec deux autres personnes qui superviseront notre entraînement. Tout le monde doit y aller, même vous Miyu et Gaël. Les armes seront données selon nos capacités lors de ce premier entraînement. Allez vous coucher maintenant, il faudra se lever tôt tout à l'heure.

Miyu et Gaël allèrent dans leur chambre respectives, Miyu retira son manteau et se remit en pyjama. Elle se recoucha ensuite et s'endormit rapidement. Arthur continua de discuter avec Sylvia pendant le reste de la nuit, ils n'allèrent pas se coucher. Lorsque le soleil se leva, ils réveillèrent Miyu et Gaël, il était 9h30, il fallait donc qu'ils se préparent à partir.

Miyu prit une douche rapide et remit les vêtements de la veille, un messager vint frapper à la porte et quelques minutes plus tard, ce fut Arthur qui entra dans la chambre de Miyu pour lui dire :

- On ne reviendra plus du château désormais, on passera nos nuits dans la chambre 17 qui nous ait réservée.

Miyu ne dit rien et prit le sac que lui tendait son père afin de le remplir avec ses affaires. Au bout d'une dizaine de minutes, sa chambre était vide. Elle prit son manteau sur son épaule et son sac d'une main et marcha lentement dans le couloir menant vers la salle principale, elle s'arrêta devant un miroir pour se regarder, l'image d'une jeune fille plutôt fragile d'environ 1m65 se dessina dans le miroir, la peau pâle, les yeux marrons et les cheveux noirs lui arrivant à la moitié du dos et détachés. Gaël lui dit en sortant de sa chambre :

- On sait que tu es belle, c'est pas la peine de t'admirer toute la journée !

Miyu ne répliqua rien et se contenta de finir la traversée du couloir pour poser ses affaires prêt de l'entrée. Elle mangea une tartine de pain rapidement et refit un tour dans la maison pour être sûre de ne rien oublier. A dix heure, Arthur dit :

- On y va, venez.

Tout le monde se regroupa à la porte déjà ouverte et on sortit. Sylvia la referma une fois que toutes les affaires étaient dehors et le petit groupe partit vers le château, chacun portant ses affaires, Miyu avait mit son manteau car la température était très faible en ce mois de décembre. Ils suivirent le même chemin que la veille jusqu'au château mais le garde leur indiqua les escaliers pour qu'ils se rendent dans la chambre 17. Il leur dit que celle-ci se trouvait au quatrième étage du château dans le couloir est. Le château comportait cinq étages, la chambre 17 était donc située à l'avant dernier étage.

Lorsqu'ils y arrivèrent, rien n'avait été ouvert, la chambre était noire et les volets clos. Miyu alla les ouvrir alors que les autres attendirent. Après quelques minutes deux personnes arrivèrent : un adulte et un jeune homme ; l'adulte dit :

- Bonjour, c'est moi qui supervisera votre entraînement, je m'appelle Hustros et ce jeune homme est mon fils, il s'appelle Victor. Pour cette première journée, je vais juste vous faire passer des test un par un pour voir quelle est l'arme qu'il vous faut. Je vais commencer par vous Arthur, vous allez devoir frapper autant de fois que vous pouvez sur moi.

Hustros mit des gants et en donna à Arthur pour qu'il ne se fasse pas mal aux poings. Hustros était un grand gaillard de 1m95 et il avait l'air d'être très fort, il avait des yeux verts, des cheveux noirs très courts et il était habillé d'une tunique jaune avec des manches courtes et une ceinture noire. Miyu sut aussitôt que s'était une tenue de combat. Victor était cependant bien plus petit que son père et ne devait pas faire plus de 1m75, il avait des cheveux qui lui arrivait dans la nuque de couleur gris et ses yeux étaient également verts. Il devait avoir pas loin de vingt ans.

Arthur mit les gants et se mit à frapper très rapidement et aussi fort qu'il le pouvait sur Hustros qui esquivait tous les coups avec une grande facilité, il s'en prenait quelques uns qu'il contrait avec ses poings. Après environ dix minutes de luttes, Arthur n'avait pas réussi à toucher une seule fois Hustros qui dit :

- Pas mal, j'ai eu un bon aperçu de ce que vous étiez capable de faire. Au tour de votre femme maintenant, donnez lui vos gants.

Le père de Miyu était grand et aussi maigre que sa fille, il n'avait donc aucune difficulté à bouger, cependant Sylvia était plus forte et bougeait avec plus de difficulté. Elle fit le même entraînement que Arthur mais il ne dura que cinq minutes, elle n'avait pas fait mieux que son mari mais le seul coup qu'elle avait donné avait fait tremblé le sol. Hustros dit alors :

- Vous n'êtes pas très rapide mais vos coups font vibrer, c'est bon, c'est au tour du jeune homme maintenant.

Il donna des gants plus petit à Gaël et lui dit de commencer. Gaël se déchaîna, il tapait dans tous les sens et réussi à donner plus de coups que Arthur mais aucun n'eut d'effet, une fois encore, ça dura quelques minutes avant que Hustros l'arrête et lui dise :

- C'est bon, tu peux t'arrêter, j'ai déjà trouvé quelle arme je vais te donner à toi. Tu es très rapide mais pas très fort donc une dague devrait faire l'affaire. Il ne reste plus que toi maintenant.

Hustros se tourna vers Miyu en regardant ses mains et il sortit une autre paire de gants qu'il posa sur une table, il en sortit encore une autre et la tendis à Miyu en disant :

- Celle-ci devrait t'aller.

Miyu regarda les gants qui étaient sur la table, ils avaient l'air d'être exactement pareil que ceux tendus par Hustros, elle les prit quand même en se demandant pourquoi il ne lui avait pas donné les premiers puis au signal de son maître, Miyu s'avança vers lui pour le frapper. Elle donna quelques coups à côté mais dès qu'elle réussit à toucher du bout du poing les gants de son adversaire, elle ne le lâcha plus et il se prit de très nombreux coups sans réussir à les esquiver. Dès qu'elle fut assez proche, Miyu donna un dernier coup de poing et fit un balayage au sol qui obligea Hustros à sauter le laissant sans défense. Miyu lui enfonça son poing dans le ventre et Hustros arrêta l'entraînement, il reprit son souffle et dit ensuite :

- Impressionnant, je ne m'imaginais pas que tu serais plus forte que ton père, tu as appris ça où si je peux me permettre ?
- Seule... J'ai appris ça seule.

Miyu regarda son père qui était resté bouche bée, Hustros regarda son fils avant d'ajouter :

- Je pense que tu vas pouvoir t'entraîner avec Victor alors Miyu. Ainsi, je pourrais m'occuper de ta famille aujourd'hui.

Miyu fit un signe de tête affirmatif et Victor prit la main de Miyu en lui disant :

- Viens, on va dans la chambre d'à côté, c'est la notre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Sam 2 Déc - 1:57

Victor :




Chapitre 2 : Les bases du combat :


La chambre dix-huit était exactement comme la précédente : large et presque vide avec trois lits sur les bords au lieu de quatre. Victor ferma la porte derrière Miyu et expliqua pourquoi son père procédait de cette manière :

- Il fait des tests pour voir qui est la personne la plus forte d'un groupe et après c'est moi qui m'en occupe si elle n'est pas trop nulle. Pourquoi moi et pas mon père ? Tout simplement parce que je suis plus fort que lui. Non pas physiquement mais mentalement : j'ai une habilité à faire de la magie en plus d'une bonne maîtrise de l'épée. L'entraînement que tu vas faire avec moi sera similaire à celui de mon père au début et se compliquera jusqu'à la fin de la journée. Tu as des questions ?

Miyu ne répondit rien et Victor reprit la parole en allant chercher des gants sur un lit :

- Tu as l'air d'être aussi bavarde que moi... Tiens ! Attrapes !

Il envoya une paire de gants similaire à celle que Miyu avait utilisée précédemment et dit encore :

- Bon, tu commences comme tout à l'heure mais je me défendrais de mieux en mieux toutes les cinq minutes, si tu as toujours la force de te battre dans quinze minutes, je commencerais à attaquer. Prête ?

Miyu se mit en position de combat : un pied en avant, l'autre en arrière et un poing devant l'autre. Victor se prépara à se défendre et Miyu s'avança lentement afin de le frapper. Elle donna un coup rapide qui n'atteignit rien et enchaîna rapidement plusieurs coups rapides qui s'écrasaient la plupart du temps sur les poings de Victor. Celui-ci se défendait mieux que son père mais était moins rapide pour esquiver ; il réussit cependant à parer la balayette de Miyu avec ses poings.

Miyu ne réussit pas à la toucher une seule fois pendant la première période de cinq minutes mais continua à enchaîner les coups aussi rapidement qu'avant. Maintenant, les attaques arrivaient plus souvent à côté que sur Victor mais il n'arrivait pas à tous les esquiver et devait encore en parer certains.

Alors que cinq autres minutes s'étaient presque écoulées, Miyu vit qu'après un coup esquivé par Victor, celui-ci avait eu une faiblesse sur un côté ; elle refit le même mouvement un peu plus tard et enchaîna avec une balayette qui le déséquilibra avant que Miyu ne lui donne un coup de poing dans le ventre le projetant sur le sol. Lorsque Victor arriva sur le sol, il y eut des vibrations et il se remit sur ses pieds aussitôt en reprenant sa position de combat.

La partie suivante fut encore plus difficile : Miyu commençait à fatiguer tandis que Victor paraissait encore en pleine forme malgré l'attaque qu'il avait encaissée. Ses mouvements étaient plus rapides et ses contres plus puissants si bien que Miyu ne réussit pas à le retoucher.

Quinze minutes s'étaient écoulées depuis le début de l'entraînement, Miyu était en sueur alors que Victor ne montrait aucun signe qu'il se battait. Il dit en contrant les coups de Miyu :

- Tu veux continuer ou on fait une pause ?

Miyu ne répondit pas et continua à taper malgré sa fatigue ; Victor dit alors :

- Très bien, comme tu voudras ! Défends-toi alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Dim 3 Déc - 6:04

Il avait à peine fini sa phrase qu'il écarta un coup de Miyu et se glissa dans son dos pour l'attaquer. Miyu fut propulsée sur le sol et Victor attendit qu'elle se relève sans s'inquiéter qu'elle aille bien ou non. Miyu se releva lentement et se rapprocha de Victor ; elle donna un coup de poing gauche suivi d'un droit mais son adversaire esquiva le premier et poussa le deuxième en lançant son poing dans le ventre de la jeune fille qui sauta dans son élan. Le coup arriva non pas dans son ventre mais dans son genoux finalement, elle profita de sa position pour donner une droite dans la tête de Victor qui ne le vit pas arriver et qui s'écroula sous le choc ; Miyu s'écroula à côté de lui : elle n'en pouvait plus. Le sol et les murs tremblèrent au moment où Victor toucha le sol et il se releva aussitôt. En voyant Miyu qui ne se relevait pas, il retira ses gants et s'approcha d'elle en lui tendant la main. Miyu la saisit et il la redressa en disant :

- On va faire une pause. On recommencera sans les gants après pendant un autre quart d'heure au même rythme que les cinq dernières minutes et, après, je testerais ta compatibilité à la magie en faisant des test.
- Les vibrations que j'ai senties, c'était de la magie ?
- C'est la première fois que tu m'adresses la parole sans que je t'y invite tien ! Dit Victor en souriant. Oui, c'est une magie protectrice automatique. Je la contrôlais pour qu'elle ne se retourne pas contre toi. Tu ne ressentais que des vibrations mais normalement elles partent au moment de l'impact avec le coup physique que je reçois et se répercutent dans ton corps pour te faire des dégâts internes. Là, je les contrôlais au moment de l'impact et laissais partir tout dans le sol ensuite. Plus l'attaque physique que je me prend est puissante, plus l'autodéfense l'est également.

Miyu enleva ses gants et s'assit sur un lit en s'essuyant la sueur sur le front avec son pull. Elle prit le temps d'observer le jeune homme avec qui elle s'entraînait : il était habillé d'un pantalon large et d'un tee-shirt, il était entièrement en gris, le même gris que ses cheveux. Victor attendit cinq minutes avant de dire :

- Quand tu es prête à recommencer, tu me le dis...

Miyu se releva à ses mots et dit :

- On peut recommencer...

Victor se mit alors en position de combat et attendit que Miyu attaque ; mais elle ne fonça pas directement dessus : elle se déplaçait autour de lui pour essayer de l'attaquer au moment où il s'y attendrait le moins. Après avoir fait un tour, elle se rendit compte que tourner autour de lui ne la mènerait à rien alors elle s'en rapprocha prudemment en calculant l'espace les séparant. Dès qu'il fut à portée, Miyu frappa Victor mais elle se fit contrer et contre-attaquer, elle réussit à esquiver la contre-attaque et enchaîna avec un coup de pieds derrière les jambes. Victor se baissa, il contra du poing l'attaque et enchaîna avec un balayage rapide. Ne sachant pas quoi faire, Miyu shoota dedans et parvint à le déséquilibrer mais elle se fit mal au pied dans le même temps.

Le combat continua de cette façon et fut équitable pendant tout le quart d'heure d'entraînement mais Miyu savait parfaitement que Victor ne se battait pas sérieusement : elle était très fatiguée alors que lui, il semblait ne pas s'être battu. Après cette bataille, Victor arrêta le combat et dit :

- Reposes-toi un peu, je te donnerais des instructions pour voir si tu es apte à faire de la magie ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edea
votre admin sorcière preferée
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 32
Localisation : BGU
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Dim 3 Déc - 6:22

Mais c'est passionant cet entrainement!J'avoue avoir sauter cet etape dans ma fics par manque d'inspiration pour les different programme d'entrainement!Vivement la suite!

_________________

Edea Kramer
Sorcière
HP:135/135,MP:144/150
Niveau :4 exp:3000
Gils:100
Limite :Ice Strike
Chimère:Acarnan:niveau2,HP:550/550,M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffrpg.easyforumpro.com/index.forum
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Dim 3 Déc - 9:39

Voilà la suite du chapitre 2 :


Miyu s'assit sur le même lit qu'avant et s'essuya une nouvelle fois le front avec sa manche ; Victor alla vers rune armoire qu'il ouvrit et il en sortit un objet rond de la taille d'une balle de tennis mais aplatie. On aurait dit ne pièce d'or énorme. Il la posa sur le sol et en mit d'autres de différentes couleurs. Au final, il y en eut une jaune, une rouge, une blanche, une marron, une verte et une grise toutes de la même taille puis il en mit deux autres à part qui faisait le double : une noire et violette, l'autre multicolore. Il dit ensuite :

- Chacun de ses socles représente un élément correspondant à une couleur. Il y a la foudre, le feu, l'eau, la glace, le sol, l'air et la roche dans les éléments principaux. Il y a aussi deux autres éléments omniprésents dans ce monde qui sont la lumière et les ténèbres également connues comme magie blanche et magie noire. Ce que tu auras à faire te semblera très simple au premier abord mais tu te rendras rapidement compte de la difficulté de la tâche. Il te suffira de toucher le socle. Si tu y arrives pour tous les petits, tu pourras essayer les deux grands...

Victor leva la main et tous les socles se mirent en lévitation. Il baissa sa main en disant ensuite :

- Dès que tu seras prête, tu auras dix minutes pour effectuer cette épreuve. Si tu n'y arrives pas, ne t'en fait pas, c'est normal : la moyenne à cet exercice est en général de trois socles touchés pendant les dix minutes.

Miyu regardait les objets volants en se demandant en quoi ils pouvaient poser des difficultés. Lorsqu'elle eut récupéré, elle se releva en se disant que se sera toujours moins fatiguant que de se battre puis elle se rapprocha du socle rouge, représentant le feu. Une fois qu'elle fut à un mètre, une illusion se créa et un ouragan de flammes sembla s'échapper de ce socle. Miyu fut surprise par cette illusion et retomba dans la réalité en reculant. Elle comprit alors que la tempête était la difficulté de l'entraînement.

Elle prit un peu d'élan et fonça dessus, elle fut vite arrêtée mais avait presque touché le socle, elle mit toute sa force et réussit à le toucher du bout du doigt. A l'impact, le souffle s'inversa et l'attira au centre où elle s'écrasa au sol surprise par ce changement. Le socle de feu semblait attirer tout ce qu'il y avait autour mais rien ne bougeait et Miyu ne pouvait même pas se relever. Avec un effort énorme, elle parvint à se redresser : elle avait l'impression de peser une tonne. Elle fit un pas en avant et eut une terrible douleur à la hanche droite sur laquelle elle plaqua sa main en essayant d'avancer. Elle continua de s'éloigner du socle mais la douleur s'intensifia jusqu'à ce qu'elle n'ait absolument plus rien une fois à un mètre du socle ; celui-ci était maintenant par terre et sans couleur, transparent. Miyu était éreintée mais ne s'occupait pas de ça, elle cherchait l'origine de cette douleur. Victor lui rappela alors :

- Tu n'as que dix minutes Miyu, ne perds pas de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Lun 4 Déc - 12:28

Miyu fonça directement sur le socle jaune qui était le plus proche et qui représentait la foudre. La difficulté était exactement la même que pour le socle de feu, sauf que Miyu sentait des picotements dans tout son corps à cause de la puissance de foudre. Elle n'eut pas de difficulté à atteindre le socle et elle se servit de la force d'implosion pour pouvoir avoir de l'élan et sortir plus facilement. La douleur revint aussi rapidement qu'elle était partie mais Miyu ne s'en préoccupa pas pour le moment : elle n'avait pas beaucoup de temps. Une fois sortie du champ de force, Victor lui dit alors que le socle arrivait sur le sol :

- Il te reste encore sept minutes...

Aussitôt, Miyu fonça sur le socle gris représentant la roche et se retrouva dans une nouvelle tempête avec des roches volant dedans. Miyu comprit alors que plus elle touchait de socles, plus les suivants étaient difficiles : la magie contenue dedans était de plus en plus puissante. Miyu arriva assez facilement au centre où la polarité s'inversa et toutes les roches lui foncèrent dessus ; elle se servit de son élan pour repartir en se prenant des roches dessus. La douleur causée par les cailloux camoufla celle qu'elle avait déjà sentie à deux reprises avant ça. Elle ressortit du champ de force magique en s'apercevant que tout ce qu'elle avait percuté ne lui avait rien fait. Elle n'attendit pas et courut tête baissée vers le socle vert correspondant à l'élément de vent.

Le souffle était toujours présent pour causer la difficulté primaire mais la puissance de vent amplifia cette difficulté : en plus de repousser Miyu, celui-ci faisait des entailles. Cela n'empêcha pas Miyu d'arriver au centre aussi rapidement qu'avant. Elle eut cependant d'avantage de problèmes pour en ressortir : elle se fit couper juste à côté de l'œil pendant ce temps avant de parvenir à quitter ce champ d'attraction. Au moment où elle en sortit, elle se passa le doigt sur la joue et constata qu'elle n'avait rien ; Victor dit alors :

- Il te reste un peu moins de cinq minutes.

Miyu avait commencé à se reposer mais elle était repartie aussitôt dans le champ de force de terre correspondant au socle marron. La difficulté causée par cet élément était le tremblement du sol qui était presque aussi puissant que le souffle du socle en lui-même. Miyu réussit à toucher le socle sans aucun problème, mais là, elle tomba et ne réussit pas à se relever par les tremblements. Elle utilisa le plus de force qu'elle pouvait pour se relever et repartir mais une douleur plus intense qu'avant la frappa dans sa hanche. Malgré ça, elle réussit à ressortir de cet élément et continua vers le socle blanc : la glace.

La difficulté était inexistante au niveau physique, mais le souffle était gelé. Miyu ayant l'habitude du froid, n'eut pas de mal à faire cette épreuve et en ressortit rapidement. Il ne restait plus qu'un socle normal en plus des deux grands. Miyu fonça alors dans le socle bleu représentatif de l'élément aquatique. Les effets furent les mêmes que pour la glace, mais à la place du gel, s'était de l'eau qui arrivait. Miyu n'eut donc pas plus de difficultés pour atteindre le socle. A ce moment, tout s'inversa et se ne fut plus un souffle qui lui arriva dessus mais une trombe d'eau qui l'empêcha de respirer? Elle se dépêcha de sortir de cet élément en toussant : elle avait bu la tasse et là, s'était bien réel. Victor lui dit alors :

- Il te reste un peu plus d'une minute et tu as fini ce que tu avais à faire. Je peux donc conclure que tu es apte à faire de la magie ou que si tu ne peux pas, que tu possèdes une force immense. On va donc passer à la pratique maintenant... Mais avant, j'aimerais que tu essaies l'un des deux socles restants. Ils sont plus difficiles parce que les effets qu'ils provoquent sont réels comparé aux autres. Tu as dû te rendre compte que se n'était que des illusions.

Miyu fit un signe de tête et se souvint de sa douleur à la hanche, elle regarda alors si elle avait une blessure mais il n'y avait rien d'anormal. Victor dit alors :

- Il y a un problème ?
- Non... Répondit Miyu.
- Tu commences quand tu veux alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Mar 5 Déc - 12:01

Miyu se prépara à aller vers le socle noir, elle prit sa respiration et alla dedans. L'épreuve était complètement différente : il n'y avait que du noir et Miyu ne voyait absolument rien ; elle se dirigea quand même vers l'endroit où était le socle et une fois qu'il ne resta plus qu'un mètre entre elle et l'objet, des rafales de vent lui tourbillonnaient autour et la détournaient du chemin. Elle mit un peu plus de cinq minutes à comprendre ce qu'il se passait mais elle en mit cinq de plus pour toucher le socle invisible dans ce décors. Une fois le socle désactivé, la couleur revint et tout s'arrêta. Victor regarda le temps que Miyu avait mit et il lui dit :

- Essaie le dernier... C'est le plus difficile de tous.

Miyu alla alors vers le dernier socle : celui de lumière avec toutes les couleurs existantes dessus. A environ deux mètres, celui s'activa et Miyu arriva dans un décors rempli de couleurs, complètement opposé à celui des ténèbres. Miyu sentit son corps se réchauffer et elle avança un petit peu ; elle pouvait encore voir l'objet magique en face d'elle mais un mur l'empêchait de l'atteindre, un mur invisible. La chaleur continua d'évoluer et Miyu sentit sa hanche brûler énormément. Elle ne réussit plus à avancer et tomba à genoux, sa main plaquée sur son côté droit. Elle tenta de se relever et un aura l'entoura amplifiant la douleur et ses effets : le pull se décomposa sur tout le côté droit et le tee-shirt se mit à brûler ; la peau même de Miyu était en feu. L'épreuve s'annula d'un coup et Victor lança de l'eau pour éteindre les flammes, il dit ensuite :

- Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Tu t'es mise à brûler subitement !

Miyu enleva sa main de sa hanche pour y voir apparaître une marque noire représentant un cercle avec un carré dedans contenant à son tour un triangle sur la peau de Miyu. Victor vit la marque et la regarda attentivement, il demanda ensuite :

- Qui t'as fait ça ? C'est un symbole permettant de bloquer certaines magies.

Miyu ne répondit pas, elle ne savait pas du tout qui lui avait fait ce dessin et quand. Victor alla chercher un livre et il regarda dedans, après quelques secondes il l'ouvrit devant Miyu pour qu'elle puisse lire. Elle put voir, comme Victor lui avait dit qu'il s'agissait bel et bien d'un sceau de blocage ; le livre ajoutait en plus que ce symbole n'apparaissait que lorsqu'on tentait de faire une magie bloquée. Autrement, il restait invisible. Victor demanda :

- Tu as essayé de faire quelle magie, tu sais ? A quoi tu as pensé avant de sentir cette douleur ?

Miyu réfléchit ; la seule douleur à avoir été vraiment réelle avait été la dernière ; elle répondit :

- Je ne sais pas, je me suis juste dit qu'il fallait que j'y arrive...
- Est-ce que quelque chose est partit de toi ou t'as entouré ?
- Il y a eu une sorte de voile juste avant mais je ne sais pas s'il venait de moi.
- Un voile... Il existe des voiles de protections comme des voiles d'attaques. Il existe aussi des auras magiques lors des attaques les plus puissantes. Reposes-toi un peu, je reviens...

Victor quitta la chambre et Miyu s'assit sur le lit en regardant une nouvelle fois sa hanche ; il n'y avait plus rien. Elle attendit alors que Victor revienne en se reposant, elle enleva son pull qui ne tenait presque plus pendant ce moment. Il revint quelques minutes plus tard en disant :

- Je vais t'enseigner les bases de la magie pour voir ce que le symbole bloque et on verra ce qu'on fera ensuite.

Victor rangea tout ce qu'il y avait au sol et dit après :

- Tu as faim ? On peut aller manger maintenant si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Jeu 7 Déc - 7:48

Miyu répondit en faisant un signe de tête affirmatif et Victor partit devant invitant Miyu à le suivre. Ils descendirent tous les étages du château et revinrent dans l'entrée ; ils allèrent ensuite vers une salle en face de l'entrée. La salle comportait une table assez grande munie de couverts ; Victor dit en invitant Miyu à s'asseoir :

- Normalement, tu devrais manger dans la chambre qui t'as été donnée, seuls les habitants du château peuvent manger ici.
- Et toi, tu as le droit ?
- Oui, je suis le neveu du roi : mon père est son frère. Si je n'en avais pas l'autorisation, je ne serais même pas au courant que cette salle existe. Vas-y, sert toi. Je reviens, je vais voir quelqu'un.

Victor se leva laissant Miyu seule à table ; il s'arrêta pour parler avec un homme immense et très maigre avec un manteau blanc touchant le sol. Cet homme regarda Miyu et repartit quelques secondes plus tard sans avoir mangé laissant Victor revenir. Celui-ci dit à Miyu en remplissant son assiette de pommes de terre :

- Allez manges ! N'ait pas peur ! Cet homme est un mage blanc, sûrement le plus doué du château. Il connaît tous les remèdes contre n'importe. Il s'appelle Vladimir.

Miyu ne répondit rien et fit le lien avec le sceau aussitôt ; de plus, elle se souvint que cet homme l'avait regardé avant de partit, elle dit :

- Tu lui as parlé de moi, n'est-ce pas ?
- Oui, il peut sûrement détruire le symbole. Il est allé voir s'il peut trouver un contre sceau. Allez manges, tu as besoin de reprendre des forces.

Victor se servit aussi et Miyu mangea quelques unes de ses pommes de terre avant de ne plus avoir faim ; Victor finit son assiette et vit que Miyu avait encore de la nourriture dans la sienne, il soupira et dit :

- Tu n'as déjà plus faim, je suppose...

Miyu fit oui de la tête et repoussa son assiette. Victor se leva alors et dit :

- Viens, on retourne dans ma chambre, on va continuer à t'entraîner.

Victor prit la main de Miyu et ils retournèrent dans la pièce d'où ils étaient venus. Victor lâcha sa partenaire en arrivant dans la chambre et dit :

- Bon, tu vas faire de la magie maintenant. Le début est assez dur mais une fois que tu y arrives, c'est tout le temps la même chose. Pour faire de la magie, il n'y a pas besoin de mettre un élément ; l'élément arrive selon ton état d'esprit : par exemple si tu as chaud en faisant de la magie, tu vas produire du feu. La première étape consiste à ce que tu puisses faire une attaque magique volontairement. Pour se faire, il faut que tu équilibres toute la force de ton corps puis que tu la transmettes à l'endroit d'où tu veux l'envoyer, tes mains par exemple. Essaies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Dim 10 Déc - 7:28

Miyu resta immobile se concentrant pour équilibrer toutes ses forces mais elle n'y arrivait pas ; Victor l'aida pendant quelques minutes pour qu'elle y parvienne mais sans succès.

- C'est vrai que c'est difficile au début, mais une fois que tu as le coup, ça vient tout seul. Il y a une autre façon pour équilibrer toutes tes forces : allonges toi sur le lit de façon à ne plus forcer sur rien. Toutes tes forces seront ainsi équilibrées mais tu ne pourras rien voir de magique pour le moment : ta force étant nulle, la magie que tu lanceras n'aura pas de puissance. Il faut que tu penses à l'endroit d'où tu veux que la magie parte, il faut que tu ne voies que ça.

Miyu se mit sur le dos dans le lit et se vida de toutes ses forces, elle ferma les yeux et se concentra sur ses mains le plus fort qu'elle le pouvait jusqu'à ce que la fumée apparaisse dans celle-ci. Victor dit alors :

- Tu arrives à faire un peu de magie mais je doute que se soit très efficace.

Miyu ouvrit les yeux et se redressa, il n'y avait plus aucune trace de fumée. Quelqu'un frappa à la porte au moment où Victor allait dire quelque chose. Miyu retourna aussitôt sur le sol tandis que Victor ouvrait ; le mage blanc à qui il avait parlé plus tôt était à l'entrée et dit d'une voix très aiguë pour quelqu'un de son apparence :

- J'ai trouvé ce qu'il faut faire pour contrer le sceau mais ce n'est pas sûr à cent pourcents que cela fonctionne.

Victor fit entrer le magicien et dit en lui donnant une chaise :

- Ca ne coûte rien d'essayer, non ?
- Non, en effet. Puis-je voir cette marque ?

Miyu voulut dire qu'elle était invisible mais le mage venait d'apparaître assit sur le lit et était déjà en train d'étaler un produit sur la peau de Miyu. La douleur revint tandis que Vladimir observait la tâche s'étaler, il ne disait rien et observa cette marque jusqu'à ce qu'elle disparaisse ; il dit ensuite :

- Tu m'as bien dit, tout à l'heure, que cette jeune fille avait réussi à passer tous les tests sauf celui de la lumière hein ?
- Oui, répondit Victor. Vous avez trouvé quelque chose ?
- Possible... Est-ce qu'elle a déjà réussi à faire de la magie ? De la magie pure...
- Non, elle n'arrivait pas à équilibrer ses forces mais...
- Refaites le alors ! Coupa le magicien. Réessayez d'équilibrer vos forces en me laissant voir cette marque.

Miyu essaya une nouvelle fois de refaire un équilibre de ses forces mais elle n'y parvint pas une fois de plus ; cependant le mage avait trouvé quelque chose et dit :

- Ce symbole n'est pas celui que tu m'as montré Victor... Il y ressemble mais ce n'est pas le même. Celui-ci est bien plus puissant et atteint le niveau trois : il ne bloque pas que quelques pouvoirs mais tous les pouvoirs élémentaires. Il empêche aussi son porteur de faire de la magie en perturbant l'équilibre de ses forces et il réduit à zéro toutes les défenses magiques. Je peux affaiblir le sceau mais pas l'annuler ; cependant, une fois que le symbole sera affaibli, cette jeune fille pourra passer outre si elle en a la force mentale car elle subira des douleurs à chaque fois qu'elle utilisera un pouvoir magique. Elle pourra même peut être le détruire, qui sait ? Bon, je vais déjà l'affaiblir, couchez-vous Miyu !

Vladimir se leva et laissa Miyu aller sur le lit, il s'agenouilla à côté du lit tandis que Miyu s'allongeait sur le ventre. Le mage retira son manteau et demanda à Victor de tout fermer puis d'attendre en dehors de la pièce. Une fois Victor dehors, le mage prononça des mots dans une langue inconnue avec une voix très grave ; des symboles violets apparaissaient dans la pièce entièrement noire et entourèrent le mage. Après environ une minute, le mage blanc posa ses deux mains sur la hanche de Miyu et le sceau apparut au dessus d'eux ; les symboles qui tournaient dans la pièce rongèrent petit à petit le sceau de Miyu jusqu'à la dernière miette. Le mage était devenu brillant et Miyu hurlait de douleur. Tous les symboles disparurent et le mage alluma la lumière par magie et ouvrit la porte de la même manière. Miyu s'était évanouie, Victor entra dans la chambre et vit le magicien qui avait perdu presque toute sa force pendant le descellement. Le mage dit :

- L'expérience s'est passé beaucoup mieux que prévu, le sceau est détruit à quatre vingt dix pourcents, il ne pourra plus bloquer Miyu mais je pense que ce que je n'ai pas réussi à débloquer sont des pouvoirs qui lui sont propres, qui sont plus puissants que tout ce que je n'ai plus voir jusque là...
- Elle va bien ? S'inquiéta Victor.
- Oui, elle dort là. Ne la réveille pas et surtout ne lui parle pas de ce que je viens de te dire : elle ne doit pas le savoir... Dis-lui simplement que le sceau est désormais si faible qu'il ne devrait pas la bloquer... Pour ma part, je vais aller me coucher...
- Très bien, voulez que je vous raccompagne ?
- Non, occupe toi d'elle. Fait en sorte qu'il ne lui arrive rien... Tant maintenant, que dans les prochains mois...J'ai le sentiment que cette personne possède plus de force que n'importe qui... Je te demanderais de ne pas lui dire ça non plus... Bonne après midi, Victor...
- Bonne nuit, sage Vladimir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Sam 16 Déc - 5:52

Le mage partit et Victor s'assit sur la chaise qu'il avait amenée pour lui après l'avoir placée à côté du lit de Miyu. Victor réfléchit à ce que Vladimir avait dit depuis qu'il avait réouvert la porte ; ce n'était que des suppositions et il était fatigué mais tout ce qu'il avait prédit jusqu'à présent s'était réalisé et c'est ce qui lui avait valu sa célébrité dans le château. Il avait par exemple prédit que la ville rentrerait en guerre contre Arachné. Il avait aussi dit qu'il ne restera plus rien d'autre qu'une femme après cet assaut, une femme pour faire face à une armée à elle seule...

Victor regarda Miyu et lui passa la main dans les cheveux puis sur le front. Il lui mit une couverture et resta assis à la regarder pendant plusieurs heures jusqu'à ce que la nuit tombe et que Hustros vienne dans la chambre en disant :

- Je suis fier de cette famille : le petit est aussi fort que sa mère et le père se dépense sans rien attendre en retour, comment ça s'est passé pour toi ?
- Elle a passé tous les tests pour la magie avec succès, d'après l'entraînement que je lui ai fait faire, il lui faudrait une épée longue assez lourde. Ensuite pendant l'après midi, Vladimir est venu et a réussi à détruire presque tout le sceau qui la bloquait ; elle ne devrait plus être embêtée maintenant... Le seul test de magie qu'elle n'a pas réussi à faire est celui de lumière, je pense donc que le sceau bloquait ses pouvoirs de lumière. Je pensais donc lui donner une épée sacrée pour compenser cette faiblesse, qu'en penses-tu ?

Hustros réfléchit ; Victor avait dit ça parce qu'il voulait voir le sceau disparaître entièrement afin de pouvoir voir les vrais pouvoirs de Miyu, mais il ne voulait pas trahir la parole de Vladimir en disant la vérité.

- On verra... Dit Hustros. Il faut que j'aille voir le roi pour avoir les armes : le père aura une épée, la mère un gourdin de dix kilos et le petit une dague. Pour Miyu, je vais en parler avec mon frère pour voir. En attendant, prépare le troisième lit si tu ne veux pas dormir par terre.

Hustros ressortit et Victor prépara le lit restant en lui mettant des draps. Il n'arrêtait pas de regarder Miyu en faisant le lit et dès qu'il eut fini, il se remit sur la chaise. Hustros revint une demie heure plus tard avec de quoi manger. Il en donna une partie à Victor et garda l'autre pour lui avant de dire :

- Le roi va réfléchir à ce que je lui ai dit et il amènera les armes ici pendant la nuit.

Après avoir mangé, Hustros et son fils se couchèrent. Victor s'allongea de façon à pouvoir continuer à voir Miyu pendant la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Dim 17 Déc - 22:48

Chapitre 3 : Rapprochements, une nouvelle amitié se crée :


Pendant la nuit, un homme vint apporter des armes pour la journée suivante mais il en manquait une : celle de Miyu. Le roi était dans la salle des armes en train de parler avec une autre personne :

- Il semblerait que cette arme lui corresponde. Si c'est le cas, je suis persuadé qu'elle puisse nous sauver.
- Mais, votre majesté, cette fille n'a même pas encore dix-sept ans ! Comment voudriez-vous qu'elle puisse manier une arme pareille alors que personne ne le peut !
- Il y a une personne qui le pourrait mais elle n'est pas là actuellement... Vous auriez qu'à lui refaire passer des tests... Je vais lui transmettre un message lui disant de venir ici dans la matinée.
- Si vous le désirez... Mais je doute que ...
- Nous avons assez discutés de cela Amos. La fille viendra ici à dix heure, soyez prêt.
- Très bien, votre majesté...

Le matin, à huit heure, Victor se réveilla et la première chose qu'il vit fut Miyu. Il se leva et alla ouvrir les volets afin de réveiller son père. Il vit ensuite les armes à côté de la porte avec un mot déposé dessus. Victor lut le message qui avait été écrit hâtivement pendant la nuit disant que Miyu devait se rendre à la salle des armes à dix heure. Hustros se leva et lut le mot à son tour avant de dire :

- Le maître d'armes ne veut peut être pas laisser une arme aussi puissante dans les mains d'une fille qui ne sait pas l'utiliser... Si elle n'est pas réveillée à dix heures, tu la réveilleras et tu la conduiras à la salle. Moi je vais aller manger un morceau puis aller réveiller les voisins si ce n'est pas déjà fait...

Victor acquiesça et alla à la fenêtre pour regarder l'extérieur ; d'ici, il pouvait voir toute la ville et les plaines l'entourant. Il resta quelques minutes à contempler le paysage jusqu'à ce que Hustros ne revienne chercher les armes en apportant un petit déjeuner pour Victor et Miyu. Hustros repartit et Victor mangea ; une fois qu'il eut fini, il se rassit sur la chaise à côté de Miyu et la regarda pendant un peu plus d'une heure jusqu'à ce qu'elle se réveille. Elle chercha où elle était et Victor dit :

- Tu es dans le château, Vladimir a descellé le sceau qui t'empêchait de faire de la magie. Il n'est pas complètement détruit mais il ne devrait plus te gêner pour faire de la magie maintenant. Sinon, tu te sens comment maintenant ?

Miyu regarda Victor sans répondre et, une fois qu'elle eut compris de quoi il parlait, elle répondit :

- Oui, je vais bien...Merci.
- Aujourd'hui, on devrait commencer ton entraînement à l'arme mais il y a eu quelques problèmes et il faudrait que tu ailles à la salle d'armes dans quinze minutes. Ca te laisse le temps de manger un morceau...

Victor tendit une tranche de pain à Miyu pour qu'elle le mange. Elle s'assit sur le lit et mangea ; lorsqu'elle eut fini, Victor l'invita à le suivre et il le conduisit au deuxième étage dans une salle aussi grande que la salle à manger mais ornée d'armes exposées un peu partout. Le maître d'armes vit Victor et Miyu arriver et il dit :

- Bonjour mademoiselle, bonjour Victor, j'ai discuté avec le roi cette nuit et il m'a expliquer que cette fille pourrait être capable d'utiliser Illumina. Je ne voulais pas m'opposer à sa majesté mais je ne voulais pas non plus laisser cette arme à la portée d'une personne ne sachant pas se battre ; le roi m'a donc donné la permission de faire passer des tests à cette jeune fille. Je les ai tous préparés, veuillez me suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Sam 23 Déc - 5:41

L'homme alla contre le mur et activa un levier en forme d'épée laissant apparaître un passage que tout le monde emprunta. Ils arrivèrent dans une pièce bien plus petite et plus sombre avec une épée enfoncée dans un socle. La lame de l'épée était si enfoncée qu'on ne la voyait presque plus, mais le peu qui était visible était blanc comme la neige et provoquait une lueur illuminant la salle. Amos, le maître d'armes, expliqua :

- La première étape sera de retirer l'épée de la pierre, la deuxième sera de résister à sa puissance et la troisième de combattre avec quelques ennemis. Vous commencez quand vous voulez mademoiselle.

Amos et Victor montèrent dans une nacelle laissant Miyu seule face à l'épée. La jeune fille s'approcha de l'arme et prit la garde ; un rayon de lumière éblouit tout le monde et Amos murmura :

- C'est la première fois que l'arme réagit à la puissance d'une personne... Cette fille, elle est forte ?
- Pas spécialement, dit Victor. Mais elle n'est pas comme les autres, ça s'est sûr...

Miyu tira sur l'épée mais elle ne bougea pas, elle la prit alors à deux mains et le socle de pierre explosa par la puissance de l'épée. La lame était épaisse et faisait environ un mètre vingt et son poids était tel que Miyu peinait à la garder en main. L'épée draina la force vitale et mentale de Miyu en projetant une lumière intense ; Miyu se sentait de plus en plus faible jusqu'à ce que la lumière s'estompe et que la lame redevienne normale. Miyu n'eut aucune difficulté à la porter à deux mains ensuite mais elle n'arriva pas à la garder avec une seule main.

Quatre portes s'ouvrirent ensuite laissant quatre soldats en armure entrer. Chacun avait une épée et Miyu commença à s'inquiéter : elle n'avait pas la force de se battre contre autant de monde aussi bien protégé et Victor dit à Amos :

- Miyu ne sait pas se battre avec une arme, elle ne pourra pas gagner...
- La fille non, mais l'épée oui... C'est juste un test...

Les soldats marchèrent à un rythme régulier jusqu'à Miyu qui était décidée à ne pas se laisser faire ; elle chargea le premier soldat en lui donnant un coup dans le casque au passage. Le soldat provoqua une étincelle et tomba au sol sans se relever tandis que Miyu arriva contre le mur ; elle se retourna et fit face aux trois autres soldats en tenant fermement la garde de l'épée dans ses mains.

Dès que les soldats furent assez proches, elle mit l'épée au dessus de sa tête et tapa sur les trois soldats dans un même mouvement horizontal. Un flash lumineux eut lieu et dès qu'il s'estompa, les trois gardes étaient au tapis avec le premier. Miyu regarda ce qu'elle venait de faire et lâcha l'arme en se jetant sur le premier soldat qu'elle pouvait. Elle lui enleva son casque et vérifia s'il respirait encore. Victor et Amos étaient à nouveau sur le sol et Victor dit :

- Ne t'en fait pas, ils sont juste assommés : ils avaient une bonne protection...
- Tu as réussi à passer toutes les épreuves jeune fille, félicitation. Je ne m'attendais pas à ça... C'est comme si l'épée t'avais choisi... Personne n'a jamais réussit à donner le moindre coup avec... Ce qui signifie que cette arme est à toi... Je ne vous retiendrais pas plus longtemps, Victor m'a expliqué que vous aviez encore beaucoup d'entraînement à faire ; passez une bonne journée !
- Merci, vous aussi, répondit Miyu.

Amos donna l'étui de l'épée à Victor et ce dernier prit l'épée de Miyu pour la mettre aussitôt dans l'étui qu'il attacha à la taille de la jeune fille. Miyu trouva ça lourd mais se dit qu'elle s'y habituera. Victor la conduit ensuite à l'entrée du château en disant :

- Il y a un jardin derrière le château, nous irons nous entraîner là bas. Viens, c'est par là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Sam 6 Jan - 8:18

Victor amena Miyu vers l'opposé de la sortie, ils suivirent les couloirs jusqu'à arriver à une porte plus petite que celle de l'entrée et ils l'ouvrirent pour aller derrière. Le jardin était devant eux, il était immense mais un peu triste car, par la saison, il n'y avait plus de feuilles dans les arbres. Miyu se fit conduire dans le fond du jardin où une autre porte menait dans un autre bâtiment. Elle avait froid dehors parce qu'elle n'avait pas de manteau mais dès qu'elle entra dans ce bâtiment, elle reçut une bouffée de chaleur et Victor annonça :

- Tu es dans la serre de combat. C'est ici que tu t'entraîneras à l'arme, il est possible qu'il y ait d'autres personnes qui s'y entraînent mais si ça te dérange, je peux t'emmener dans un coin plus tranquille de la serre qui est réservé. Il est également possible que tu y trouves des monstres : ils sont normalement enfermés mais il se peut que ceux qui se battent contre ne parviennent pas à les tuer et s'en vont en le laissant en liberté. Si tu en voies un, tu m'appelles par contre, parce que même moi qui sait faire de la magie, je ne peux pas tuer tous les monstres de la serre... Bon, on va aller vers le fond et commencer ton entraînement maintenant. Viens !

Victor se mit à courir vers le fond et Miyu dut se mettre à courir également pour réussir à le suivre. Ils arrivèrent à un mur après environ cinq minutes de courses à travers la serre remplie d'arbres et de plantes en tout genre. Là, Victor posa ses armes et dit :

- Moi, je dépose mes armes, mais toi, tu gardes la tienne et tu prends ça...

Il lui tendit un bouclier de fer et Miyu le prit. Elle faillit tomber sous le poids de ce bouclier mais se retint à temps, elle avait du mal à tenir debout mais résistait quand même. Victor reprit en disant :

- Bon, ça a l'air d'aller encore. Je vais te donner un bâton malgré que ton arme soit l'épée, et je vais en prendre un aussi. On va se battre comme ça, moi j'esquiverais pour ne pas me faire toucher ou je contrerais avec un bâton. Toi, tu peux essayer d'esquiver mais il faudrait mieux que tu te serves du bouclier pour que tu ne l'ais pas pour rien. Je t'ai surchargée comme ça pour que tu prennes l'habitude de bouger même en étant surchargé. Tu verras que tu n'auras pas trop le choix malgré que l'arme ne soit qu'un bout de bois... Allez, prépares-toi !

Victor partit en courant et revint avec deux bâtons d'environ un mètre chacun et il en envoya un à Miyu qu'elle saisit au vol. Victor se mit en garde pour contrer les premiers coups que Miyu lui donneraient... Celle-ci s'approcha du jeune homme bouclier en avant, elle mit son pied gauche devant elle en écartant le bouclier et en avançant son bras gauche qui tenait le bâton. Le coup arriva contre le bâton de Victor, il fit glisser son arme sur celle de Miyu jusqu'à ce qu'elle soit obligée de tendre son bras à la perpendiculaire de son corps puis il fit un pas sur le côté pour se mettre sur la gauche de la jeune fille en faisant un tour sur lui-même en préparant un coup en revers. Miyu ne chercha pas à se protéger de son attaque et lui fonça tout simplement dessus avec son bouclier devant elle. Le poids de la protection l'emporta et elle chuta contre Victor de telle sorte qu'ils arrivèrent tous les deux contre le sol. Miyu lâcha le bouclier et roula sur la droite pour que Victor puisse se relever, il dit dès qu'il fut de nouveau debout :

- J'ai fait cette erreur volontairement : on ne doit jamais se mettre de dos lors d'un combat, je ne pensais pas que tu ferais ça cependant. Tu aurais mieux fait de profiter de l'occasion pour me donner un coup de bâton. Ca aurait tout de même permis que je t'explique cette règle importante. On recommence ?

Miyu reprit le bouclier dans sa main droite et le bâton dans l'autre. Victor reprit simplement son bâton en disant :

- Tu es gauchère ?
- Oui...
- Très bien, dès que tu es prête on est reparti !

Miyu se prépara à repasser à l'attaque en essayant de voir ce qu'elle pourrait faire pour ne pas se faire avoir : ses possibilités d'actions étaient toutes très réduites par le poids du bouclier et elle se décida à faire une attaque similaire à la précédente mais plus en piqué. Cette fois, le coup fut paré par un autre coup que Victor donna et qui fit voler le bâton de Miyu sur le côté, Victor ne s'arrêta pas là cependant : il enchaîna avec le même coup mais en revers. Miyu n'eut d'autre choix que de mettre le bouclier en avant, le choc fit trembler la protection et Miyu en même temps. Le bouclier tomba au sol et la jeune fille essayait de se reprendre sans y parvenir : elle trembla jusqu'à ce que Victor la prenne fermement par les épaules en lui disant :

- Je vais t'apprendre comment donner des coups maintenant que tu as vu ce qui permettait de prendre l'avantage lors de batailles. Tu ne gardes que le bâton pour cet exercice.

Victor ramassa le bouclier et allait dire quelque chose lorsque des mouvements d'herbe se firent entendre. Victor regardait derrière Miyu et il dit doucement :

- Va prendre ton épée... Il s'agit de monstres assez faibles de la serre de combat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia
mage et souffre douleur de ryem
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 28
Localisation : partout et nulle part à la fois
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Terres brûlées   Mer 10 Jan - 0:23

Il posa le bouclier et prit son arme, il s'agissait d'une épée noire et rouge prenant la forme d'un sabre. Cinq petites créatures ressemblant à des touffes d'herbe sautèrent devant Victor et lui sautèrent dessus presque aussitôt. Celui-ci donna un coup d'épée en plein dans la créature qui fut repoussée mais non tuée. Chacun leur tour les monstres sautaient sur Victor pour essayer de le toucher sans succès à chaque fois jusqu'à ce qu'un d'entre eux plante ses racines dans le sol et cause des petits tremblements qui firent tomber Miyu. Trois monstres sautèrent alors sur Miyu, Victor ne pouvait pas tous les arrêter et il tapa au sol avec son arme : une ligne rouge fonça sur le premier monstre puis sur le deuxième pour finir sur le troisième. Les trois furent entièrement brûlés et moururent. Les deux autres sautèrent sur Victor et réussirent à lui faire perdre l'équilibre. Miyu se releva et prit son épée en disant :

- Laissez-le !

Elle courut vers Victor que les monstres étaient en train d'engloutir dans la terre et elle donna un coup d'épée dans un monstre qui était sur le dessus. Celui-ci fut coupé en deux sur le coup, le dernier choisit de s'en prendre à Miyu et lui sauta dessus. Miyu recula au même moment si bien que le monstre arriva sur le sol et la jeune fille lui donna un coup de pied qui le propulsa contre le mur et qui tua la créature sur le coup. Miyu lâcha son arme et alla voir comment allait Victor : il était encore éveillé mais coincé par la terre, il était enfoncé de près d'un mètre dans la terre et il avait des marques de sang sur les mains et les bras.

Miyu se mit à creuser avec ses doigts pour le sortir de là jusqu'à ce que Victor lui dise :

- Prend l'épée et tape dans la terre : ça la fera voler...

Miyu s'exécuta et lorsqu'elle tapa dans le sol la terre vola en éclat sous la lame qui restait blanche comme la neige. Après le deuxième coup de l'autre côté de Victor, celui-ci fut débloqué et il put sortir. Après quelques secondes, il fit signe à Miyu de s'asseoir et il dit :

- Habituellement, ce genre de monstre n'attaquent pas les humains : ils sont peureux. Il faut croire qu'aujourd'hui, ils avaient soit moins peur que d'habitude, soit si peur qu'ils sont devenus fous... Quoi qu'il en soit, tu as pu voir à quoi consistait un vrai combat : il ne faut pas laisser la moindre chance à ton adversaire sinon il en profite.
- Qu'est-ce que c'était la magie que tu as lancé ?
- Une magie de feu : c'est une ligne de feu, ça enchaîne les monstres qui sont sur une même ligne. Comme ce n'était que de l'herbe, ils sont morts sur le coup...

Victor se releva et dit :

- Je pense qu'on devrait recommencer, prend ton bâton mais laisse ton épée pas loin au cas où... Tu vas essayer me faire lâcher mon arme, d'accord ?

Miyu posa son épée au sol et prit son bâton en faisant un signe de tête affirmatif. Elle se mit en position de combat pour montrer à Victor qu'elle était prête. Celui-ci lui fit comprendre qu'elle pouvait commencer quand elle voulait et elle lui donna un coup de gauche à droite sur lui qu'il para avec son arme. Il se recula pour esquiver le retour en revers puis Miyu tapa de haut en bas en visant l'épaule de Victor : se fut l'arme qui arrêta le coup mais Victor fut déséquilibré par le coup et pour ne pas tomber, il lâcha son étreinte de son bâton. Miyu en profita pour redonner un coup dedans ce qui le fit voler sur le côté. Victor n'était cependant pas tombé et il dit :

- C'est pas mal : je ne vois pas ce que je pourrais t'enseigner de plus mis à part la précision et la rapidité. Pour ça, il faut faire des combats contre des monstres : c'est de cette manière qu'on apprend le mieux à se battre ! On va retourner vers le château en marchant et on va essayer de faire quelques combats sur le passage. Je vais te montrer le chemin pour qu'on ne se dirige pas vers le centre : c'est là qu'ils sont le plus fort... Même moi, je ne parviens pas à les battre. Prend ton épée et apporte moi le bouclier.

Victor reprit tout ce qu'il avait apporté et les remit dans un hangar non loin, Miyu prit le bouclier en plus de son épée et elle lui apporta avec quelques difficultés pour se déplacer. Une fois que Victor eut prit le bouclier, Miyu regarda le hangar : il y avait un nombre incalculable d'arme en bois, de protection en tout genre, de véhicules et de livres. Victor lui fit signe de sortir pour qu'il puisse le refermer et il dit ensuite :

- Suis moi, on va se rapprocher un peu du centre, dès qu'on y sera, il faudrait éviter de faire du bruit. Je pourrais peut être te montrer un des monstres que je ne peux pas battre...

Victor partit devant en prenant son épée et Miyu le suivit assez facilement en marchant. Après quelques secondes de marche, ils tombèrent devant un monstre seul : il s'agissait d'un oiseau d'environ cinquante centimètres long qui venait de nous voir et il s'envola en fonçant sur Victor bec en avant. Victor s'écarta et l'oiseau le rata, Victor dit alors que l'oiseau allait sur Miyu cette fois :

- C'est à toi de jouer Miyu, c'est un bon entraînement pour te faire travailler rapidité et précision en même temps !

Miyu se prépara à donner un coup d'épée, dès que l'oiseau fut assez proche, elle s'écarta pour l'esquiver mais elle abattit son épée à l'emplacement où elle se trouvait avant. Elle réussit à toucher le bac de l'oiseau lui coupant aussitôt. L'oiseau tomba au sol et Victor l'acheva avec son arme, l'oiseau disparut dans un nuage blanc avant que Victor ne dise :

- C'est pas mal ! Tu l'as touché déjà ! On continue vient !

On marcha pendant quelques minutes cette fois jusqu'à ce qu'on soit entourés de bestioles vertes ressemblant à des pots de yaourt retournés. Ils étaient constitués d'une sorte de gélatine et étaient au nombre de six. Victor dit alors :

- Ca va se compliqué là : il s'agit de monstre élémentaires : ils sont presque insensibles aux attaques physique. Ils ne se battent qu'avec de la foudre eux, si tu peux, essaies de faire un sort magique sur l'un d'entre eux. Je vais les éliminer un par un avec des sorts aquatiques, l'eau est la faiblesse de la foudre.

Miyu fit un signe de tête tandis que Victor commençait à charger un nouveau sorts : tous les monstres bougeaient bizarrement comme s'ils s'apprêtaient à attaquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terres brûlées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Terres brûlées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» draft M11 - roanne mercredi 4 aout // draft terres natales date à determiner
» A la conquête des Nouvelles Terres
» Un groupe de goblins qui va conquerir les terres du mileux
» Wasteland : les Terres Gâchées
» Une très belle série à suivre : Terres Indiennes sur ARTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
battle of final fantasy :: hors rp :: creations perssonelles et fan arts-
Sauter vers: